« Vaincre ta nature, ton esprit, ta façon d’être »

enfance-95-400-px

«?Vaincre l’autisme?» ou se vanter d’avoir «?vaincu l’autisme?» équivaudrait à dire vaincre la couleur de la peau » ou se vanter d’avoir vaincu une autre de nos caractéristiques d’être humain. 

Déplorable. Non??

Ce type d’expressions qui font appel à la guérison de l’autisme, en plus d’être fausses parce que l’autisme n’est pas une maladie et parce qu’il n’existe pas un traitement pour «?guérir?», sont offensives pour une personne autiste. Traduisons la phrase :

«?je veux vaincre ta nature, ton esprit, ta façon d’être?»

(ça me dérange, tu n’es pas bon, tu n’es pas beau, je ne t’aime pas comme tu es)

Pour moi c’est triste comme message. C’est triste de savoir que pour certaines personnes, nous serions simplement indésirables. Ce message péjoratif favorise la stigmatisation et les diverses formes d’injustice que les autistes souffrent déjà.

Le pire c’est qu’il y a des gens fascinés pour cette idée de guérison. Des gens qui soutiennent que l’autisme doit être traité. Et qui essayent des traitements?! Le pire c’est qu’il peut être même dangereux. L’eau de javel, pour citer un exemple. 

C’est triste, c’est frustrant, c’est décevant. Pour plusieurs autistes, ce message détruit le sentiment d’appartenance qui peut être en construction, lentement, difficilement en surmontant des barrières.

Si je m’implique en autisme depuis des années, c’est dans l’espoir d’apporter une vision positive. D’autres autistes le faisaient avant moi et de plus en plus s’expriment contre les mythes, les préjugés et la discrimination. Individuellement ou en groupe, nous revendiquons notre droit à la reconnaissance d’êtres humains à part entière, comme nous sommes. Parce que nous ne sommes pas un groupe minoritaire indésirable. Ce discours négatif est faux. Chacun de nous est précieux avec une diversité de caractéristiques et de besoins. Et ce que nous voulons c’est de l’acceptation et du soutien selon nos besoins.

Voir tout ce monde agité par l’idée de guérison représente un coup dans notre estime de soi. Le message est: « vous n’êtes pas beaux, vous n’êtes pas bons, on veut vous transformer ». C’est fort. Cela fragilise l’autiste qui doit s’encourager à s’attacher à la vie chaque jour parce que chaque jour est un défi pour comprendre le monde, pour supporter les agressions sensorielles, pour se faire accepter et se sentir un peu plus citoyen.ne de cette planète. Là, quand il veut parler de soi, on lui dit « tais-toi et guéris »

Heureusement que la vague pour l’acceptation grandit. Je suis reconnaissante des parents, des professionnels, des organismes et membres de la communauté qui ont pris le virage de l’acceptation de la diversité plutôt que de forcer la normalisation. Pour cette raison, je reste optimiste et j’ai des forces pour continuer mon implication.

Parce que l’humanité est neurodiverse. C’est un fait. C’est la nature qui nous a créés uniques. Aidons-nous les uns aux autres avec amour, avec du respect. Nul n’est inférieur à l’autre. Le cerveau modèle n’existe pas. L’humain modèle de perfection n’existe pas.

Acceptons que la neurodiversité est une richesse.

Lucila

 

Auteure, artiste photographe, militante pour la neurodiversité.

8 Comments

  1. J’ajouterais dans ton P.S. qu’un régime sans gluten et caséine peut-être même très nocif sans un suivi adéquat d’un médecin et d’un nutritioniste.

    • Très pertinent.
      Il y a une autre personne qui m’a fait le même commentaire.
      Il faut faire attention, c’est vrai.

  2. Lucila xxx

  3. Un cri du coeur bien plus que nécessaire 😉 merci lucila pour la force de tes mots !

  4. Bonjour lucila,
    Et merci !
    Je ne suis pas autiste, mais je suis complètement d’accord avec tes mots, qui viennent du cœur, ça se sent !
    J’ai horreur des moules dans lesquels on veut nous mettre. On est tous différents, tous uniques et ça ne se voit pas toujours au premier coup d’œil mais c’est une certitude !!! S’aimer et s’accepter c aimer et accepter les autres.
    Bravo et bonnes route !
    Sandra

  5. En France il existe une association « vaincre l’autisme » et même une course organisé récement « contre » l’autisme. Lucila, plus que jamais, vous, les « ainées :-)? les plus vieux :-)? comme Rudy aussi, comme mon mari aussi…et tous les autres, vous autistes « debout », il faut continuer à vous exprimer, montrer que vous n’êtes pas malades, qu’il n’y a rien à vaincre si ce n’est que l’ignorance. Et vous Lucila, avec votre sensibilité,lucidité, humanité et bienveillance, vos mots justes, vous faites passer le message avec l’art qui vous habite. Merci de votre œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.