Manifeste sur l’éducation au Québec

enfance 10 320 px

Lettre ouverte suite à la lecture du document publié sur internet:
http://www.manifesteeducation.quebec/

Mesdames, Messieurs auteurs et signataires,

Il y a une réalité de base oubliée dans le Manifeste à laquelle il faudrait en tenir compte si nous voulons donner une impulsion à l’éducation et réduire le décrochage scolaire.

Nous sommes des individus avec une diversité de caractéristiques. Parmi elles, notre façon de percevoir, de traiter l’information et d’apprendre.

Dans la pratique, nous nous trouvons dans un système scolaire assez rigide ayant des paramètres où tous les enfants doivent apprendre selon la même méthode et au même rythme. À l’époque de la reconnaissance de la diversité humaine comme étant une richesse en soi, c’est une philosophie dépassée.

Pour donner un exemple, tous les enfants doivent passer le même examen du Ministère, peu importe où ils sont rendus, à l’intérieur du même curriculum scolaire et dans l’évolution de leurs apprentissages, comme si tous les élèves devaient se trouver à la même page au même moment et avec le même niveau de compréhension. Un fait qui devient discriminatoire quand on le compare à faire courir la même course à un groupe de personnes diverses physiquement. Nos enfants sont stressés constamment en essayant de s’adapter à une moule qui ne correspond pas toujours à leur façon naturelle d’être.

Donc, une partie de la solution pourrait être aussi simple que modifier notre actuel système d’éducation pour le rendre plus ouvert et accueillant à la diversité humaine. L’inclusion des élèves avec des adaptations simples : il a de la difficulté en lecture?, il peut apprendre la leçon en écoutant; il a de la difficulté avec les concepts abstraits? il est un penseur visuel? il a des intérêts particuliers à encourager?

S’il fallait couper des services, il faudrait avant tout réduire le besoin de services. Ça serait absurde de finir par croire que chaque enfant « non standard » devrait être entouré par un équipe de spécialistes. Une ouverture dans notre système actuel permettrait de réduire les besoins d’accompagnement pour certains élèves. En même temps, en développant l’estime de soi par la réussite, il y aurait moins de décrochage.

Je ne dis pas de réduire le bagage de connaissances. Je parle uniquement de la méthode qui devrait devenir ouverte. Comme le font déjà certaines écoles alternatives qui pourraient vous inspirer et dont les élèves apprennent selon leur intérêt et en encourageant leur potentiel.

Voici mon apport comme citoyenne et mère d’un enfant aux besoins particuliers.

Lucila Guerrero
auteure, artiste engagée pour l’acceptation de la neurodiversité
cofondatrice d’Aut’Créatifs
membre fondatrice de la Coalition de parents d’enfants aux besoins particuliers

 

 

 

Auteure, artiste photographe, militante pour la neurodiversité. Autiste Asperger, mère d'un enfant Asperger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.