Attention, vous parlez à un autiste

 

J’ai « emprunté »  la phrase pour mon titre, d’un jeune, drôle et talentueux asperger que je connais. Il disait l’utiliser des fois.

Attention, vous parlez à un autiste. Il ne communique pas de la même façon que vous.

Bien sur et il faut le spécifier, bien que nous sommes tous uniques je suis inspirée à parler de la mienne.

Il y a plusieurs façons de communiquer et divers aspects à développer. 

Mon parler est direct, ne cherchez pas un arrière sens. Il n’y en a pas. Un tout petit exemple:

– pour quoi t’es venu me voir ?

– tu voulais pas que je vienne ?… ok je m’en vais…

Le «pour quoi t’es venu me voir?» veut simplement dire «quelle est la raison de venir me voir?». Il y a plein de possibilités de réponse et j’aimerais me préparer et être disponible: «Je voulais savoir si tu vas bien», «Je voulais passer un moment avec toi», «Je voulais qu’on discute», «je voulais te proposer…», etc.

Le sens envers, quand j’entends, je cherche pas le sens caché. Je comprends au pied de la lettre.

– Rentre, fais comme chez toi

– merci… je vais prendre des photos dans ton jardin

– mais pour quoi tu t’en vas toute seule, viens nous parler…

– ???

Depuis que j’ai pris conscience de cette différence, j’essaye d’être plus attentive pour éviter des malentendus. Je fais un effort pour décoder les signes non verbaux, pour décoder le sens de ce qu’on vient de me dire, pour chercher dans mes souvenirs une situation semblable, etc.  C’est beaucoup ! Vous ne le voyez pas mais mon cerveau travaille fort lors d’une conversation, surtout si elle n’est pas de type académique. Si on ajoute le bruit c’est encore plus complexe. Ça pourrait bien être la raison de prendre du temps pour donner la bonne réponse. Des fois elle est arrive trop tard, quand l’autre personne est partie ou même le lendemain.

Passons aux blagues… c’est pas toujours évidente. Si la personne sourit c’est une blague? pas toujours. Si la personne parle d’un absurde c’est une blague? pas toujours. Il y a pas de règle. On doit deviner, avec beaucoup de logique et d’analyse de contexte. Même avec tout ça peut être confus. Des fois je demande au risque de passer par … plein d’adjectifs.

La manipulation est très complexe pour moi. N’importe dans quel sens.

– Si tu viens pas je m’en vais tout seul

– d’accord

Si l’autre personne voulait me convaincre de venir, sa méthode va échouer. Je vais comprendre simplement que c’est une décision prise qu’il faut respecter.

Dans l’autre sens

– Je m’en vais

– T’essayes de me faire changer d’avis ?

Non, pour moi, si on dit qu’on s’en va, c’est parce qu’on veut vraiment s’en aller. C’est facile. Simple.

Je vous demande juste de penser un petit peu à mon texte.

la prochaine fois que vous me parlerez, faites attention!

😉

[facebooksimplelike]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *